La bio impression est devenue un secteur à part entière dans l’impression 3D. Elle permet énormément de choses notamment dans le secteur de la médecine et plus précisément dans la greffe d’organes, la pose de prothèses ou les transplantations. Ce procédé commence à réellement devenir intéressant pour les entreprises du secteur car les laboratoires et les méthodes de fabrication deviennent de plus en plus expertes.

Le principe de bio impression

Cette méthode d’impression 3D, permet de recréer des tissus biologiques et cellule vivantes, couche par couche, grâce au principe d’impression 3D. La bio impression permet ainsi de reproduire des organes, des prothèses ou encore de la peau humaine de façon extrêmement viable et fonctionnelle. Pour ce faire, de nombreux matériaux différents sont utilisés. Les bio-encres utilisées permettent de recréer des tissus biologiques afin de reproduire des organes fonctionnels. De cette façon, plusieurs organes humains et animaux ont été reproduits dans un cadre expérimental. Aujourd’hui, certaines expériences récoltent des résultats plutôt concluants.

peau bio imprimée
Source : 3D Natives

La méthode d’impression 3D

Le procédé de fabrication est le même qu’une méthode d’impression 3D classique. La seule différence est qu’elle mélange différents matériaux afin de recréer le même environnement que e corps humain. Soit des tissus vivants à partir de l’assemblage de cellules couche par couche. Pour ainsi, limiter au maximum toutes sortes de rejet lors d’une transplantation ou greffe sur le corps d’un être vivant.

bio imprimante
Source : Wikipédia

L’intérêt de la bio impression

La bio impression permet de reproduire des organes vitaux. Puis, à l’avenir de permettre des transplantations et greffes d’organes imprimés. L’objectif à terme serait qu’un patient n’aura plus besoin d’attendre un donneur pour avoir une greffe par exemple. La méthode de fabrication fait preuve d’une rapidité de production accrue qui permet également la production en plus ou moins grande quantité. L’autre objectif est de trouver un matériau permettant de s’adapter un n’importe quel être humain afin d’avoir une référence universelle et, ainsi, pouvoir produire en plus grande quantité des parties du corps humain. Le seul inconvénient est que la bio impression et toutes les créations qui en découlent ne sont pour le moment pas en capacité d’être brevetés aux yeux de la loi. Pour la simple raison qu’il est interdit de breveter des parties du corps humain. A contrario, il est possible de breveter des produits créés par l’homme et qui ne sont pas trouvables naturellement.

Les différentes expériences et projets avec la bio impression

Un prototype de cœur

Des chercheurs israéliens ont pu reproduire un cœur dans sa totalité avec les artères, les vaisseaux sanguins et les cellules correspondant parfaitement à celui d’un humain. En revanche, il s’agit d’un cœur de la taille de celui d’un lapin. Il est impossible de la faire fonctionner pour l’instant. Les spécialistes estiment qu’il faut encore une bonne décennie avant de pouvoir fabriquer des cœurs fonctionnels.

Coeur de lapin en impression 3D
Source : 3D Natives

Retrouver une activité cérébrale, même après la mort

Cette expérience se passe aux Etats-Unis. Une équipe a réussi à relancer quelque peu l’activité cérébrale sur des cochons, 4 heures après leur mort. Seule une activité cellulaire est réapparue. Nous sommes encore loin de relancer les capacités intellectuelles et donc la capacité du cerveau dans son intégralité. Mais ces résultats, après 8 ans de recherches, sont tout de fois très encourageant. Seul l’avenir nous dira s’il est possible de relancer un système nerveux dans son ensemble.

Reproduire une oreille bio imprimée

Des chercheurs américains ont aussi réalisé des tests sur des rats et souris concernant une oreille réalisée en bio impression. Ce qui montre la possibilité de reproduire des muscles, du cartilage voire même des os crâniens. Les observations faites ont été relativement concluantes. Des formations de nerfs et un réseau de vaisseaux sanguins ont été observés.

oreille imprimée grâce à la bio impression
Source ; 3D Natives

La bio impression est donc au stade des débuts avancés. Les techniques d’impression sont désormais assez développées pour commencer une industrialisation dans certains secteurs. En revanche, pour d’autres, un manque de moyens est à déploré qui empêche un réel progrès.

Ce sujet vous a intéressé ? Alors n’hésitez pas à découvrir les autres secteurs concernés par l’impression 3D dans nos différents articles.