Les avions 3D deviennent de plus en plus une priorité pour les entreprises du secteur. AirBus, Boeing et même British Airways se sont intéressés de près à l’impression 3D pour fabriquer la plupart des pièces de ses avions.

 

AirBus : l’entreprise 3D au début de l’innovation

 

La société française d’aéronautique imprime plus de 70 000 pièces imprimés en 3D pour ses aéronefs. De plus, quelques projets de fabrication additive d’avions 3D. Toutefois, l’entreprise française n’a pour le moment pas réalisé de projet d’impression 3D sur les plus grosses pièces de ses avions.

Aile d'un avion imprimé en 3D

Le précurseur des avions 3D : Boeing

 

Cela fait maintenant plusieurs années que l’entreprise américaine s’intéresse à l’impression 3D pour produire ses pièces. Le Boeing 777 est la meilleure vente du groupe américain. C’est donc dans cette logique que l’entreprise a sorti le Boeing 777x dont les moteurs GE9X sont composés de plus de 300 pièces imprimées en 3D.

La fabrication additive permet de réduire le temps de production des avions et leur poids. Ce qui joue également sur la consommation de carburant des avions. Le 777x devient l’un des avions ayant baissé sa consommation de 10 %. Ce qui fait de lui l’avion le plus économique. Mais la fabrication permet également de réduire considérablement les coûts de production. Pour le moment, seules les pièces faisant l’objet de nombreux tests de sécurité ne sont pas produites en 3D du fait de la dangerosité d’un potentiel défaut de fabrication.

Pièces d'avions 3D

British Airways se met également aux avions 3D

 

British Airways s’est concentré sur la fabrication additive de pièces pour l’aménagement intérieur de l’avion. Par exemple, l’entreprise à fabriqué des parties de cabines, différentes pièces servant au divertissement. Pour eux, l’impression 3D permet principalement de réduire les différents temps de production pour certaines pièces et de réduire également les coûts du fait de la réduction de la logistique pour l’acheminement des différentes pièces.

Cockpit impression 3D

Mais quel intérêt pour ces entreprises ?

 

L’intérêt pour ces constructeurs est de réduire considérablement les coûts de production de plusieurs millions d’euros. Il existe également une dimension environnementale car la fabrication de pièces pourrait être centralisée et éviterait ainsi de nombreux trajets d’acheminement des pièces. Ce qui réduira également les temps de production et d’assemblage des différentes pièces.

Avions 3D

 

Le secteur de l’aviation se met aussi à la fabrication additive pour concevoir ses propres avions 3D. Bien qu’il ne soit pas encore possible d’imprimer 100 % des pièces en 3D du fait du besoin de sécurité de certaines parties de l’avion. Toutefois, il est très intéressant de voir comment l’impression 3D s’installe dans énormément de secteurs.