Depuis des années, nous parlons de gaspillage alimentaire et en même temps de famine dans le monde. On nous parle aussi d’écologie, de nourriture malsaine et mauvaise pour la santé. Les changements de mode de consommation commencent à se faire sentir mais n’en sont qu’à leur début. Mais un procédé peut, aujourd’hui, contribuer énormément à ces différents soucis environnementaux et humains. L’impression 3D alimentaire, bien qu’encore aux prémices de sa technologie, fait parler de plus en plus d’elle. Des entreprises se sont penchées sur le sujet et même des entités publiques telles que des villes commencent à s’y intéresser.

Pourquoi passer à l’impression 3D alimentaire ?

Réduire les déchets alimentaires

La première des raisons est de limiter les déchets et ainsi le gaspillage alimentaire. Une entreprise néerlandaise du nom de Upprinting Food s’est spécialisée dans l’impression 3D de plats à base d’aliments jetés. La société récupère des aliments pour ensuite en faire de nouvelles recettes et proposer des plats à destination des restaurateurs. En plus de la récupération des aliments jetés, les plats sont peu calorifiques et bon pour la santé.

plat avec des aliments imprimés en 3D
Source : 3D Printing Media

Faire des plats personnalisés aux formes complexes

Le deuxième argument en faveur de l’impression 3D alimentaire est qu’il est possible de réaliser des plats personnalisés grâce aux technologies des imprimantes 3D. Ces dernières sont capables de réaliser toutes sortes de formes dont même l’Homme ne peut pas réaliser du fait de la très grande précision que cela demande. Il existe également de plus en plus de variété d’aliments imprimables en 3D. Ce qui nous donne une idée sur le futur de l’impression 3D dans le secteur de la gastronomie.

design d'aliments 3D
Source : Wired

Améliorer son alimentation pour une meilleure santé

Pourquoi ne pas rendre l’alimentation plus ludique ? En effet, la personnalisation des plats pourrait aider à manger plus varié. Les épinards par exemple peuvent prendre la forme d’animaux, ce qui pourrait rendre plus facile pour les enfants de manger des aliments qui rencontrent peu de succès. Ce qui peut donc également améliorer l’alimentation saine pour les enfants mais également pour l’être humain en général.

produit sains 3D
Source : Cults 3D

De la nourriture dans l’espace

En effet, la NASA s’est également intéressée au sujet de la fabrication additive concernant les expéditions spatial. L’impression 3D alimentaire permettrait à ses astronautes de réaliser leur plat grâce à une imprimante 3D. Depuis 2006, la NASA à commencé des recherches pour améliorer les conditions de vie des astronautes pendant leur mission. L’une des questions était l’alimentation. L’agence spatiale américaine, en collaboration avec une autre entreprise, ont alors créé une imprimante 3D capable d’imprimer une pizza. Il ne reste alors plus qu’à la mettre au four. Cette avancée pourrait permettre ainsi d’améliorer les conditions de vie des astronautes. Un aspect important, surtout pendant de longues missions.

la NASA imprime une pizza en 3D
Source : Aniwaa

L’impression 3D alimentaire dans une maison de retraite

En Suède, une maison de retraite a prévu d’utiliser la fabrication additive d’aliments pour rendre ses plats plus appétissants aux yeux de ses résidents. En effet, le service de restauration de la maison de retraite s’est basé sur une idée simple : un plat bien présenté et des aliments avec des formes plus esthétiques sont bien plus appétissants, surtout lorsque ce sont des personnes âgées qui, pour la plupart, ont du mal à mâcher et avaler leur repas.

Impression 3D alimentaire
Source : Primante 3D

Nous constatons donc aujourd’hui que l’impression 3D alimentaire peut jouer un rôle important dans notre mode de consommation et nos différentes façons de s’alimenter. Mais qu’elle peut également devenir un enjeu majeur pour l’environnement.