Il est difficile, aujourd’hui, de passer à côté de cette épidémie qui touche de plus en plus de pays. En effet, nous constatons depuis maintenant plus d’1 mois que le coronavirus est présent maintenant dans 63 pays et a fait plus de 6 000 morts à cette heure-ci. En France, l’épidémie ne cesse de se rependre à travers les régions. Mais également dans toute l’Europe. Où ont été recensé environ 1 700 cas de coronavirus en Italie, 130 en France et en Allemagne. Et plus de 80 000 cas en Chine, épicentre de l’épidémie. C’est pourquoi, avec l’afflux de personnes dans les hôpitaux, qu’une entreprise chinoise à décidé de créer des maisons d’isolement pour soulager la surpopulation dans les hôpitaux. Cette entreprise, spécialisée dans l’impression 3D, a donc réalisé plusieurs maisons imprimées en 3D.

Maisons imprimées en 3D pour alléger les hôpitaux

En effet, la Chine qui est le pays le plus touché par le virus (pays également où le Covid-19 a vu le jour) doit optimiser au mieux l’organisation de ses hôpitaux afin d’accueillir le plus de personnes possibles. Dans le but de traiter un maximum de patients. Et cela passe notamment par l’accueil d’un maximum de personnes en simultané. Dans la ville chinoise de Xianning, plusieurs maisons d’isolements ont été fabriquées pour accueillir des personnes atteinte du virus du Covid-19. En effet, l’impression 3D permet de produire à une plus grande vitesse des bâtiments de plus ou moins grande taille. Elle permet également de pouvoir répondre assez rapidement à différentes situations de crise. Dans le cas du virus, soulager les hôpitaux pour accueillir plus de personnes permet d’accélérer le processus de traitement individuel et d’accueillir plus de personnes simultanément. De plus, ces maisons répondent aux normes d’isolation.

Maison imprimées en 3D
Source : 3Dnatives

Des maisons 3D simples, utiles et viables

Le procédé de fabrication se fait par extrusion. Des couches sont successivement mises les unes sur les autres pour reproduire la forme des maisons. Les matériaux utilisés sont des matériaux durables à base de sable et de gravats de construction. La solidité de ces maisons serait même supérieure à celle d’une maison construite avec des techniques “traditionnelles”. Ces maisons imprimées en 3D peuvent accueillir 2 personnes et sont équipées d’une douche, de toilettes et d’un lit. Avec une superficie de 10 mètres carré, ces maisons sont construites en seulement 2 heures chacune. L’entreprise chinoise a donc réalisé 15 maisons en seulement 24 heures. Elle a également déjà annoncé la prévision de plus de 200 constructions de maisons 3D. Le coût de cette production serait de 4 000 dollars dont l’entreprise prend elle-même en charge à travers des campagne de financement et recherche de dons pour lutter contre cette crise mondiale.

intérieur maison contre coronavirus
Source : 3Dnatives

 

On constate donc aujourd’hui que l’impression 3D peut avoir énormément de ressources que ce soit pour l’environnement, la simplicité de construction ou encore sa rapidité d’exécution. Avant l’impression 3D, il aurait été impossible de construire aussi vite ce genre de construction à moins d’avoir d’énormes moyens humains. Elle permet de répondre en un temps record lors d’une période de crise. Côté virus, espérons que cette épidémie cesse au plus vite et épargne un maximum de personne.

Si vous avez aimé cet article, consultez notre blog pour d’autres actualités sur l’impression 3D et rejoignez-nous sur les différents réseaux sociaux.